Expert-comptable et/ou commissaire aux comptes : quelle spécialité au bac et quelles études choisir ?

Durée 4 minutes

Vous allez passer votre bac ou vous avez déjà une licence et le métier d’expert-comptable et/ou de commissaire aux comptes vous tente ? Permettant d’accéder aux métiers clés de l’économie de demain, les métiers de l’expertise comptable allient théorie et pratique. Souples et flexibles, ils offrent plusieurs voies possibles qui peuvent se réaliser par étapes.
Quelle spécialité au bac et quelles études faire pour devenir expert-comptable ou commissaire aux comptes ?

quelle-specialite-au-bac-et-quelles-etudes-choisir

Les diplômes pour devenir expert-comptable ou commissaire aux comptes

Vous avez un esprit d’analyse et la rigueur ne vous fait pas peur ? La filière expertise comptable peut être faite pour vous ! Composée de trois diplômes, de bac +3 à bac +8, elle est en lien avec le monde professionnel :

  • le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) ;
  • le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) ;
  • le DEC (diplôme d’expertise comptable).

Chacun d’eux peut se préparer en suivant une formation en alternance. Celle-ci offre de nombreux avantages puisqu’elle mixe apprentissage théorique du métier d’expert-comptable et mise en pratique. Au cours de l’année, vous allez alterner des périodes en entreprise et dans votre école ou votre université. Vous bénéficiez ainsi très tôt d’une expérience professionnelle. En prise avec la réalité du métier, elle vous prépare aux trois ans de stage professionnel après le DSCG, indispensables pour obtenir le DEC. L’alternance vous permet également de financer votre formation. Vos frais sont en effet pris en charge par l’entreprise d’accueil et vous êtes rémunéré mensuellement pour votre travail dans l’entreprise.

Quel bac choisir pour travailler dans la comptabilité ?

Pour devenir expert-comptable ou commissaire aux comptes, il est plutôt conseillé de faire un bac général (spécialités mathématiques ou sciences économiques et sociales, par exemple) ou un bac technologique STMG (sciences et technologies du management et de la gestion). Les trois quarts des enseignements du cursus de l’expertise comptable portent en effet sur des matières économiques, juridiques, sociales, ou liées à la gestion, au numérique, au conseil, au management.
Bien que les passerelles soient nombreuses et les profils atypiques appréciés – donc si vous aimez les sciences humaines, les métiers de l’expertise comptable ne vous seront pas fermés pour autant !

Quel parcours et quelles études après le bac ?

Le cursus « classique » consiste à préparer le DCG. Il s’obtient en trois ans et équivaut à une licence. La formation est à la fois théorique avec des cours d’économie, de mathématiques, de langue (anglais), de techniques de management, mais aussi techniques avec des cours de comptabilité, de droit du travail, de fiscalité, de finance, de contrôle de gestion…

Le DCG est proposé dans différents types d’établissements publics (lycées, centres de formation d’apprentis, IUT), ou privés (lycées, écoles). L’apprentissage est possible dans un tiers des formations et vivement recommandé si vous souhaitez entrer rapidement dans la vie professionnelle.

À noter

Un stage de huit semaines en cabinet d’expertise comptable ou en entreprise donne lieu à un rapport de stage à la fin du cursus.

Après le DCG, quelles sont les voies possibles ?

Le parcours de formation d’expert-comptable est intéressant car, à chaque étape, plusieurs chemins s’offrent à vous.

Ainsi, après le DCG, vous pouvez prétendre à un poste de comptable en entreprise, de contrôleur de gestion junior, de gestionnaire de paie, de collaborateur de cabinet d’expertise comptable ou de commissariat aux comptes.
Vous pouvez également poursuivre en master à l'université, notamment en master CCA (comptabilité, contrôle, audit) ou en école de commerce.

Enfin, vous pouvez aussi rester dans la filière et passer le DSCG en deux ans, l’équivalent d’un master. Vous approfondirez vos connaissances et pourrez acquérir de nouvelles compétences en audit (interne, financier, légal...). Les cabinets d’expertise comptable sont non seulement demandeurs de profils à forte technicité, mais aussi et surtout de professionnels capables d’assurer des missions de conseil. À l’issue de la formation, vous serez capable d’analyser des situations complexes et de prendre des décisions stratégiques. 

Le DSCG se prépare dans différents types d'établissements : des écoles publiques (les instituts nationaux des techniques économiques et comptables) ou privées. Les établissements recommandent d’être titulaire du DCG, d’un autre bac +3 du domaine comptable ou d’un master. Les épreuves du DSCG peuvent être présentées par les titulaires master CCA ou par les diplômés de certaines écoles de commerce.
Le DSCG permet une insertion directe dans le monde du travail (contrôleur de gestion, chef comptable, responsable du service d’audit interne, responsable administratif et financier ou responsable comptable, ou encore chef de mission chargé d’un portefeuille de clients dans un cabinet d’expertise comptable), ou une poursuite des études.

Un stage après le DSCG ?

Après le DSCG, si vous souhaitez passer le DEC, un stage de trois ans en cabinet d’expertise comptable est obligatoire pour obtenir une attestation donnant accès à l’examen. Le stage est rémunéré et permet de découvrir toutes les facettes d’un métier très réglementé et soumis à une stricte déontologie.
L’examen du DEC se compose de trois épreuves : la soutenance d’un mémoire, une épreuve écrite sur la révision contractuelle et légale et une autre sur la réglementation professionnelle. Seuls les titulaires du DEC sont autorisés à s’inscrire au tableau de l’Ordre des experts-comptables. 

Une fois titulaire du DEC, vous pouvez exercer comme expert-comptable. Vous pouvez aussi travailler dans les directions comptables et financières des entreprises.

Peut-on devenir expert-comptable avec un BTS ou un BUT (ex-DUT) ?

Vous êtes titulaire du BTS CGO (comptabilité et gestion des organisations), d'un BTS CG Comptabilité Gestion ou du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) option gestion comptable et financière ? Vous pouvez être admis directement en 2e année de DCG et dispensé de certaines épreuves.

Et pour devenir commissaire aux comptes ?

Deux voies s’offrent à vous :

- vous avez obtenu le DEC : vous devez effectuer deux années de stage chez un commissaire aux comptes habilité à recevoir des stagiaires. Vous deviendrez commissaire aux comptes après avoir obtenu le droit d’exercice de la part du tribunal de grande instance du lieu de travail ;

- vous êtes titulaire du DSCG, vous devez acquérir le certificat d'aptitudes aux fonctions de commissaire aux comptes (CAFCAC) qui se prépare après un stage de trois ans, similaire à celui de l’expertise comptable.

- Si vous êtes titulaire d'un master hors du domaine comptable (école d’ingénieurs, filières scientifiques à l’université…), vous devez valider au préalable un certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes (CPFCAC). Celui-ci permet de s’assurer que vous disposez des bases comptables et financières nécessaires.

> Bon à savoir : le CAFCAC permet également de s'inscrire en DEC.

CARTE DES FORMATIONS :

Tableau-specialite-bac-etudes

Pour aller plus loin

Métiers de l’expertise comptable : quelles formations suivre ?

Le secteur d’activité de l’expertise comptable offre de multiples portes d’entrée. Plusieurs cursus peuvent y mener et de nombreuses passerelles encouragent la diversité des profils.

Se spécialiser pour se former à l’expertise comptable après un bac +3 ?

À bac +3, après une filière classique, vous souhaitez vous spécialiser et devenir expert-comptable ou commissaire aux comptes ? Découvrez les différentes voies pour accéder ou rejoindre le cursus à différents niveaux.

Je trouve le métier qui me correspond

Vous ne savez pas vers quel métier vous orienter ? Le secteur de l’expertise comptable vous intéresse ? Choisissez un métier qui correspond à votre personnalité et vos envies !